Philharmonie de Paris Saison 1

Concerts, expos, nouveaux publics

1er juillet 2015

La Philharmonie de Paris a pris son envol avec ses milliers d’oiseaux métalliques qui surplombent son toit.

Avec les 120 musiciens de l’Orchestre de Paris et les 130 chanteurs de son chœur, son inauguration, quelques jours à peine après les attentats du mois de janvier, fut comme une réponse à la barbarie et à l’obscurantisme.

Paris dispose enfin de sa salle symphonique de rang international et le public déjà conquis parle d’épanouissement, de précision du son … Depuis son ouverture, la Philharmonie ne désemplit pas. 452.000 personnes pour les 100 premiers jours d’ouverture.

Du 14 janvier au 7 juin, 655.000 personnes ont été accueillies à la Philharmonie, 82.000 personnes ont participé à une activité éducative, 241.000 personnes ont visité l’exposition Bowie et 279.000 personnes ont assisté à un concert. Le taux de remplissage est de 96 %.

Bien plus que l’effet nouveauté, la saison 2015-2016,  promet également d’obtenir un grand succès au vu du nombre de billets et d’abonnements déjà vendus. Une très belle et très riche programmation en perspective. Se succèderont les concerts de l’Orchestre de Paris, de l’Orchestre de Chambre de Paris, de l’Orchestre de l'Opéra National de Paris, de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg ou encore du London Symphony Orchestra …

Notons aussi le concert le 3 avril 2016 de John Cale et une exposition dédiée à The Velvet Underground, du 30 mars au 21 août 2016. Une exposition sur le parcours et l’influence de ce mythique groupe New-Yorkais formé par Lou Reed et John Cale et qui promet une affluence égale à celle pour l’exposition Bowie.  

Le public répond présent et nous pouvons tous nous en féliciter. Cela montre qu’il y avait une attente mais aussi que tout ce qui a été mené jusque là a porté ses fruits. Et je tiens à saluer le travail incessant et passionné de son président M. Laurent Bayle  

Ce paquebot de la musique comprend, outre la grande salle de 2400 places, de magnifiques espaces de répétition, des locaux pour les orchestres résidents que sont notamment l’Orchestre de Paris, les Arts Florissants, ou encore l’Ensemble Intercontemporain.

Mais sa situation dans le parc de la Villette apporte une dimension toute particulière et la Philharmonie n’en a pas seulement conscience, elle endosse le rôle de partenaire de la ville et du Grand Paris. 

Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) en est l’exemple parfait. Sa vocation est en effet de permettre à des enfants de pratiquer la musique en orchestre et de favoriser leur accès au répertoire classique. Le projet est destiné à des enfants de 7 à 14 ans, issus de quartiers relevant de la « politique de la ville » ou de territoires ruraux éloignés des lieux de pratique. Chaque enfant a suivi depuis 2010 quatre heures de cours collectifs par semaine et s’est vu confier un instrument. Il y quelques jours, les 800 enfants de Demos ont clos la saison 1 de la Philharmonie de Paris. De nouvelles vocations qui naissent mais aussi de nouveaux publics avec les familles de ces enfants 

C’est tout ça, la Philharmonie de Paris, une prouesse architecturale, un lieu unique, un son parfait, une salle d’exception, des salles de répétition, des musiciens en résidence, des expositions, des publics divers, des professionnels et des amateurs, des connaisseurs et des profanes …

Tout le monde peut y trouver sa place. La philharmonie rime avec ouverture, partage et beauté et contribue au rayonnement international de Paris !