Aménager des places accessibles à TOUS

1er juillet 2015

Faire de la place aux places à Paris, faire de la place à tous ceux qui la traversent, aux piétons, aux personnes à mobilité réduite, aux personnes aveugles et malvoyantes, aux circulations douces …

La place de la République ainsi rendue aux piétons a montré que l’on pouvait sans problème réduire la place de la voiture sans que cela ait les conséquences d’embouteillages imaginés par tous les Cassandre. Au contraire, elle est le symbole d’une ville qui se partage, une ville qui a décidé de faire autrement, de transformer ce qui paraissait immuable ! Aujourd’hui, cette place est le théâtre de la vie où l’on vient se balader, manifester, se recueillir, écouter un concert, faire du skate, une place que l’on peut traverser tout simplement … ou presque !

Je pense à l’éclairage de la place, de la statue de la République, l’éclairage pour la beauté du lieu mais aussi et surtout pour la sécurité des personnes et notamment des personnes malvoyantes pour qui l’éclairage est fondamental.

Et il est important qu’au cahier des charges des architectes, qui seront choisis pour l’aménagement des autres grandes places parisiennes, figure de manière claire l’importance de l’accessibilité et de la sécurité, qu’elles prévalent sur une mise en scène lumineuse qui se voudrait artistiquement minimaliste.

Lors de la commission accessibilité du 8 juin dernier présidée par Bernard Jomier, nous avons pu entendre les doléances d’association de personnes malvoyantes et aveugles pour qui la Place de la République n’est pas adaptée à leurs déplacements, faute de bandes de guidage au sol. Un oubli !

Une vaste place uniforme, sans allées bordées de pelouses ou de revêtements contrastés est très difficile à aborder par des personnes aveugles ou malvoyantes. Lorsque le trottoir est très large ou lorsqu’il s’agit d’une place étendue, comme c’est le cas à République et comme cela sera j’imagine le cas à Bastille ou à Nation, les personnes aveugles ou malvoyantes ont besoin de repères et d’information de localisation pour pouvoir se diriger. Ces bandes de guidage permettent de suivre une trajectoire et d’aller vers des points remarquables comme un passage piéton, une station de bus, l’entrée d’un bâtiment, de repérer le bord du trottoir, d'éviter de glisser ...

Aménager la place, c’est se mettre à la place de l’autre. Et c’est ce qu’ont fait nos collègues Jean-Louis Missika, Christophe Najdovski et Bernard Jomier, le 4 février dernier, en tentant de se déplacer les yeux bandés sur la place de la Bastille.La tâche fut rude ! Elle l’est d’autant plus pour ceux qui vivent ces difficultés au quotidien, qu’il existe sur la place une démultiplication des traversées, lorsque les systèmes d’information sonore sur les feux de signalisation sont défectueux comme l’a signalé la Fédération des aveugles ou que des obstacles éphémères soient posés à l’endroit même des bandes de guidage podo-tactiles  … Autant de réalités liées à l’accessibilité que nous devrons considérer lors de la conception de ces places, avec les mairies d’arrondissement, les conseils de quartier, les conseils locaux du handicap qui se mettent en place actuellement, mais aussi et surtout les associations concernées.

La place de la Bastille, dont les derniers travaux remontent à ceux de l’Opéra Bastille, montre que les temps ont changé. Nous ne pourrons plus imaginer une place où un terre plein comme celui qui surplombe le port de l’Arsenal est inaccessible aux personnes en fauteuil, avec 3 marches et aucune rampe d’accès à l’horizon !

Depuis 2001, la Ville de Paris a montré que nous pouvions repenser l’espace, le dédier à toutes les circulations … Mais soyons encore plus attentifs à tous les besoins afin faciliter la vie de tous. Créons la ville du 21ème siècle grâce aux nouvelles technologies qui devraient permettre un grand nombre d’améliorations. Je pense aux Lunettes connectées ou à la « vision sonore » pour les malvoyants.

Rien n’est telle que l’autonomie pour se sentir libre ! Et c’est ce que nous allons faire, des places rimant avec Liberté